L’église de Rechèvres – Son Architecture et ses vitraux

L’une des originalités de sa construction dans la mise en œuvre d’une structure spatiale innovante qui permet le franchissement de grandes superficies à moindre coût : à Chartres, la coupole sphérique hexagonale de 24 mètres de diamètre repose uniquement sur six poteaux d’angle. La coupole dégage six grandes baies panoramiques de douze mètres de long sur deux mètres de haut, réalisées en vitrail par Max Ingrand, qui a passé une partie de son enfance dans le quartier de Rechèvres.

L’architecture de cette église moderne se veut à taille humaine, pas trop haute, ni trop vaste, afin que la communauté des paroissiens rassemblés ne se sente pas dispersée dans un édifice démesuré. Les salles annexes ont été conçues pour accueillir un plus grand nombre de fidèles les jours de grandes cérémonies : construites dans les côtés de l’hexagone, elles deviennent accessibles après enlèvement des cloisons, permettant de doubler la surface de l’espace liturgique.

En temps ordinaire, ces salles, fermées, permettent d’accueillir les scouts, les classes de catéchisme et d’autres réunions paroissiales. L’intérieur se veut l’illustration des préceptes que l’Église s’est donnée pour l’architecture religieuse de cette époque : la messe est célébrée au centre de l’église et de toute la communauté rassemblée. Tout converge vers l’autel, les vitraux eux-mêmes, murs translucides, ajoutent une couronne de lumière colorée autour de l’autel.

Télécharger la description de l’architecture  de l’église Saint-Jean-Baptiste de Rechèvres (Chartres).

Télécharger les panneaux de l’exposition sur l’histoire de l’église de Rechèvres :

CIFS-9-L’église Saint-Jean-Baptiste aujourd’hui-1

CIFS-10-L’église Saint-Jean-Baptiste aujourd’hui-2

Les vitraux de Max Ingrand – Extrait de la thèse de Jean-Pierre Blin sur les vitraux de Max Ingrand.

Avec l’aimable accord de l’auteur.

architecture Rechèvres choeur Ingrand         ©D.R.